Pourquoi je m’en tape de la journée des droits des femmes ? #8mars

Alors posons nous 5 minutes pour parler de cette journée. Sur le ridicule de cette journée. Je veux bien concevoir que cette journée permette aux associations de s’exprimer ce jour là plus qu’un autre ou lancer des campagnes marquantes mais sans déconner une journée pour les droits des femmes ? Non parce que il y a peu de temps c’était la journée du compliment ou encore la journée du Nutella. Je ne pense pas que mes droits soient comparables à de la pâte à tartiner (même si dieu sait que j’aime ça).

reaction obama confused huh wut

En plus d’être ridicule, cette journée permet à des marques de l’utiliser pour faire de la pub et des remises exceptionnelles. Non, je m’en tape d’avoir une réduction sur une journée au SPA ou des fleurs, je veux juste la garantie de mes droits, le 8 mars comme le 19 juillet et tous les autres jours de l’année.

À la limite, cette journée pourrait faire office de bilan, chaque année on se pose et on constate. On constate que l’égalité homme-femme se porte mieux que y’a 50 ans mais que c’est vraiment mais alors vraiment pas encore gagné comme combat. En 2016, le Forum économique mondial a établi qu’au rythme d’aujourd’hui l’égalité homme-femme au travail serait atteinte en 2186. 2186, à moins d’être devenu bionique je ne serai pas là pour en bénéficier et toi non plus.

J’entends toujours autour de moi parfois des « non mais évidemment que la femme n’est pas l’égal de l’homme », c’est vrai je l’avoue j’ai peu de force dans les muscles je ne peux pas porter un frigo et pourtant j’ai un mental qui peut soulever des montagnes. Ce genre de mentalités c’est un combat 365 jours par an.

Girls on HBO girls hbo i cant eyeroll

Je n’ai pas besoin d’une journée pour mes droits, j’ai besoin que toute l’année je puisse disposer de mes droits comme avoir le droit de m’habiller comme je veux par exemple et d’arpenter tranquillement les rues. Si tu as un appareil génital masculin et que tu penses encore que le harcèlement de rue est une pure invention créée par notre paranoïa commune hormonale, demandes à ta sœur, ta cousine, ta meuf, ta pote si on ne l’a jamais interpellé de manière insistante à l’arrêt de bus. De jour comme de nuit. En jupe comme en jeans.

On constate aussi les violences faites aux femmes, violences sous toutes ses formes, femmes battus ou violées, les chiffres ont tendance à me brûler les yeux. En m’appuyant sur la réalité que je connais, il y a 50 ans ma grand-mère se faisait agresser, elle était très jeune elle n’a évidemment pas portée plainte à l’époque (en 1970 une femme qui porte plainte hého faut pas déconner non plus c’est plutôt l’heure de faire le ménage).

Pour ma part, j’ai été agressée violemment en 2016, j’ai portée plainte puisque pour moi c’était juste évident mais je fais un autre constat. Cela fait maintenant 1 an que cette agression eu lieu et encore une fois c’est pour moi un combat constant, je ne pense pas à cette agression uniquement le 8 mars. D’autant plus que le combat est long, extrêmement long, tant judiciairement que psychologiquement. Elle fait sacrément la gueule ma journée des femmes à moi. Si on doit vraiment se poser des questions aujourd’hui c’est que si les choses changeaient vraiment je ne me serai pas fais agresser et j’aurai un minimum de garantie que ça ne se reproduise pas. Quand on voit aujourd’hui encore des non lieux prononcés juste par le jeu de la prescription j’ai mal à ma France.

Girls on HBO girls hbo

Alors qu’est-ce qui a changé en 50 ans je te le demande ? 50 ans après j’ai été victime de viol comme ma grand-mère, j’ai juste la capacité de pouvoir porter plainte, même si toutes les victimes de viols aujourd’hui ne le font pas. Je peux bénéficier d’aide psychologique mais c’est loin d’être si facile d’accès que ça en a l’air.

Alors voilà je m’en tape du 8 mars et je dormirai mieux le jour où cette journée ne sera plus nécessaire. Quand à moi, le jour où je serai prête j’œuvrerai également pour que cette journée soit totalement inutile. Cet article je l’ai écrit pour dénoncer, que même si 10 personnes seulement le lisent, peut-être qu’il fera du bien à certaines et qu’il serve aussi pour dénoncer les mentalités (et puis bordel faut avouer que ça défoule). Et non Etam je ne veux pas une remise sur les petites culottes pour cause de « journée des femmes ».

KISS KISS.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s