Pourquoi je me suis fâchée avec la presse féminine ?

Parce que la presse féminine me donne de plus en plus l’impression d’être d’avantage un dictateur de mode de vie qu’une réelle inspiration. Alors tu vas me dire Emi t’exagères on nous dicte rien, chacun a le choix.

Alors moi personnellement plus jeune j’achetais presque toutes les semaines un magazine féminin mais justement j’étais encore trop jeune pour me rendre compte vraiment de ce que je voulais y lire. D’autant plus, que j’avais l’impression que ces magazines étaient réellement la Bible et que ne pas s’habiller comme dans Grazia c’était le sacrilège ultime (et je ne t’autorise pas à te moquer de la merveilleuse ado que j’étais).

Puis après mon rythme d’achat a changé et je me suis mis à acheter que si les titres à la Une du magazine me plaisait mais aussi la star ou mannequin en Une parce que ça aussi c’est un problème. Un problème de voir TOUJOURS les mêmes, par exemple je me demande combien de Une a fait par an Charlotte Gainsbourg alors Charlotte pas de soucis tu ne m’as rien fais mais tu ne m’inspires en rien et d’autant plus que je ne peux m’en inspirer parce qu’elle ne me ressemble pas ni à moi ni à mes copines. Ou encore plus récemment je sais pas toi mais je vois pas en quoi Lily Rose-Deep, fille de Vanessa Paradis et Johnny Deep, 17 ans, icône crée de toute pièce par le monde de la mode et du cinéma, est sensé m’inspirer ?

fashion no blog reality tv nope

Et finalement en grandissant j’ai compris pourquoi j’avais cette impression qu’on m’ordonnait des tendances, c’est tout simplement les intitulés. Si si je t’assure et en particulier l’expression « qu’il vous faut ». Exemple récent : « la nouvelle collab’ Kenzo et H&M qu’il vous faut », bah non désolé c’est moche et cher donc non merci je décide moi-même des vêtements qui me plaise. Ou encore « il faut manger ça, dormir comme ceci, baiser comme cela » ou pire « les indispensables de l’automne » , indispensable really ? J’ai l’impression que cette pression s’accentue avec l’âge et que les trentenaires ont encore plus de pression à devoir être à la fois une femme qui s’habille parfaitement bien, à devoir élever ses gosses parfaitement tout en cuisinant des recettes délicieuses ET en faisant du fitness pendant que la tarte est au four. Tu ne t’en rend pas compte mais ces magazines te donnent plus d’ordre que ta mère.

gillian jacobs britta perry community i dont want your help

Du coup, maintenant j’achète une presse moins féminine comme Neon ou Society qui m’inspire d’avantage, qui me distrait tout en m’informant. Et la presse féminine je la suis sur Twitter comme ça je choisis ou non les articles que je pourrais trouver vraiment inspirant ou innovateur, et même que parfois il m’arrive d’en racheter pour m’occuper dans le train.

Je pense aussi que c’est pour cette raison que certaines blogueuses inspirent d’avantage que ces magazines, c’est parce qu’elles paraissent plus proches de nous et donc qu’elles peuvent nous inspirer. Penses un jour à feuilleter le « Icônne » , une parodie de magazine féminin sous forme de livre crée par la talentueuse youtubeuse Natoo.

KISS KISS.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s