Pourquoi des vacances, un week-end ou plus à Valencia ? #1

Parce que personnellement quand je recherche une ville pour partir en vacances je suis en quête du soleil et de coins à visiter, Valencia c’est ça et bien plus ! 

1. Se rôtir à la plage mais surtout la plage de Malvarrosa 

La plage de Valencia est clairement immense, vous avez le choix pour ne pas vous entassez avec vos voisins de serviette, ce qui est parfois une denrée rare sur certaines plages de Côté d’azur que je connais bien. 

La plage à Valencia a un côté très californien ce sont de longues plages avec des palmiers et une promenade qui longe la plage super agréable pour faire du vélo ou manger une glace le soir 🙂 

Par contre la plage n’est pas à côté du centre ville, personnellement je trouve ça mieux ça donne un côté plus calme et plus dépaysant. D’autant plus que ces plages sont accessibles très facilement en métro (ligne 6 et 4) et en bus (ligne 32,20,23, etc…) ! 

J’ai choisi celle de Malvarrosa car elle est éloignée du port mais globalement tout le long de la plage est à peu près identique, avec des restaurants et des commerçants le long de la promenade. 

Dernier avantage de ces plages, le prix ridicule des locations de transats et parasol. Comptez 4€ environ le transat pour toute la journée si vous le souhaitez, ce n’est pas un prix fixé au temps de la location donc c’est bien pratique . De plus, ces locations sont situés tous les 100 mètres environ mais ce ne sont pas des plages privées, les gens peuvent se mettre où ils veulent #PlageLiiiiiiibre 😉 

PS: l’eau est super bonne et ça aussi c’est un détail important 😏 


2. Flâner au Mercato Central

Là je fais appelle à vos sens et surtout aux plus gourmands d’entre vous ! Vous l’aurez compris c’est un marché, il est couvert mais c’est un endroit magnifique avec des produits divers. 

On peut trouver des produits qu’on ne trouve pas forcément en France et surtout à des prix moins élevés. J’ai par exemple acheté du safran puisque c’est une épice plutôt cher   en France et tellement bonne ! 

Je n’ai pas achetée grand chose mais je me suis juste laissée bercer par le bruit des commerçants, la couleur des étalages et les bonnes odeurs qui ravient les papilles 🙂


Et surtout levez la tête 😉 

3. Retomber en enfance au musée des sciences 

J’avais lu à propos de ce musée que le mot d’ordre était l’interdiction de ne pas toucher. J’ai donc tout de suite compris que ça pouvait être amusant puisque j’étais déjà allé à la cité des sciences à Paris. 

Et effectivement je n’ai pas été déçue, le but c’est d’apprendre des choses sur la science, tant les énergies que notre propre corps humain. On explore donc une infinité de petits ateliers qui la plupart du temps nous amuse comme des gosses « oh regarde quand je tourne le truc il bouge » ahah.

Autre aspect de ce musée c’est son architecture totalement impressionnante de grandeur. C’est très contemporain et je suis d’avantage adepte des vieux immeubles avec du caractère mais là j’avoue en avoir pris plein les yeux. En fait le musée des sciences fait parti d’un groupement qui forme la cité des arts et des sciences. Ce groupement est disposé le long d’un parc et séparé par des bassins artificielles donc même de l’extérieur on se sent tout petit.

Le bémol, qui se retrouve pratiquement dans tout ce que j’ai visitée dans cette ville, c’est l’absence total du français. Il est possible de prendre ses audio-guides en français comme partout mais les inscriptions manuscrite à côté des curiosités sont uniquement en espagnol, catalan et anglais. C’est surprenant du fait que nous sommes un pays voisins et qu’il a énormément de touristes français en Espagne.

Mais prenons le verre à moitié plein ça fait toujours retravailler son niveau linguistique 😉

Concernant le prix de l’entrée il est de 8€ pour les adultes, prix justifié au vue du temps qu’on passe dans le musée et de l’exploration de l’architecture. Petite astuce si vous êtes étudiants mentionnez-le avec votre carte d’étudiant, vous aurez le droit à une petite réduction et ce n’est pas indiqué !  

4. Travailler ses mollets en grimpant en haut des Torres de Seranos 

Ce sont deux énormes tours en pierre qui longe le parc de Valencia . Rien de bien spéciale dans ces tours elles sont vides mais il faut prendre la peine de monter au sommet pour admirer la vue de la ville. Comptez 2€ l’entrée et 1€ pour les étudiants.

5. Louer des vélos  pour découvrir le parc de Valencia 

Valencia est clairement une ville pour se balader en vélo, il y a des pistes cyclables partout et les gens l’ont bien compris. Au début ça se surprend on manque de se faire écraser si on marche sur ces pistes. 

Les locations de vélo ne sont encore une fois pas excessivement cher, comptez 2€ l’heure et 10€ la journée. 

Mais ce qui vaut vraiment le coup en vélo à Valencia c’est de longer le parc. À Valencia le parc forme un fleuve de verdure qui entoure la ville, on peut donc y pédaler et admirer des monuments le long de ce parc. 

Petit point historique: à la base il y avait vraiment un fleuve à cet endroit mais à cause d’inondations dans les années 50 la ville a décidé d’assécher le fleuve et d’en faire un parc. Cependant récemment la ville a voulu en faire une autoroute qui traverserait la ville mais des associations se sont mobilisés pour conserver cet espace vert au coeur de la ville. 


KISS KISS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s